Intoxication alimentaire: Symptômes et Prévention

# Définition

Une toxi-infection alimentaire (en langage courant, une intoxication alimentaire) est une maladie, souvent infectieuse et accidentelle, contractée à la suite de l'ingestion de nourriture ou de boisson contaminées par des agents pathogènes qu’il s’agisse de bactéries, virus, parasites ou de prions. Pour les maladies d’origine alimentaire provoquées par l’ingestion de produits non comestibles ou toxiques (médicaments, métaux lourds, champignons vénéneux, composés chimiques ou autres poisons), on parle seulement d’intoxication alimentaire.

Les aliments qui sont le plus souvent impliqués dans les intoxications alimentaires sont les oeufs, les laitages, la charcuterie, certains poissons et les crustacés. 


Intoxication alimentaire Symptômes et traitement

# Symptômes

Généralement les manifestations d'une intoxication alimentaire surviennent dans les 24 heures qui suivent l'ingestion de l'aliment en cause. Il s'agit le plus souvent de maux de ventre, d'une diarrhée, de vomissements, d'une fièvre, parfois de maux de tête et d'une importante fatigue qui peut durer plusieurs jours (voire une semaine). L'intoxication alimentaire ne touche rarement qu'un seul individu, et est responsable de symptômes très proches apparaissant dans un intervalle de temps court chez des personnes ayant partagé le même repas.


# Diagnostic

Poser le diagnostic d'une intoxication alimentaire est relativement simple puisque les signes cliniques sont généralement suffisamment évocateurs. En cas de doute, il est possible de procéder à des analyses, notamment une coproculture qui correspond à un examen des selles qui permettra d'identifier le germe en cause, ou encore à une prise de sang. Il n'est pas toujours possible de retrouver l'aliment responsable de l'intoxication alimentaire d'autant que celle-ci peut être due à l'ingestion d'un toxique tel que des nitrates par exemple et que seuls des tests poussés permettraient de retrouver.


# Traitement

En fonction de la gravité de l'intoxication, soit une simple réhydratation suffira, soit il faudra mettre en place un traitement médicamenteux. Dans le premier cas, il s'agit de limiter les effets de la diarrhée et des vomissements et la guérison se fait spontanément dans les 48 heures qui suivent. Dans le second cas, il peut être nécessaire de prescrire des antispasmodiques, des traitements destinés à ralentir le transit, des anti-infectieux voire des antibiotiques chez les personnes les plus fragiles. Dans certains cas, lors d'une intoxication sévère ou lors de la mise en cause de certains germes, surtout si elle survient chez des personnes fragiles, comme des enfants, des personnes âgées ou immunodéprimées, une hospitalisation est nécessaire. 

Certains imposent une déclaration obligatoire à l'Agence Régionale de Santé. Une investigation pour la recherche de l'aliment responsable et d'une éventuelle anomalie de l'hygiène ou sur le respect de la chaîne du froid peut être réalisée.


# Prévention

La prévention des intoxications alimentaires consiste à faire attention aux aliments que l'on consomme. Il faut notamment prêter une attention particulière à la fraicheur des oeufs ou des crustacés et faire suffisamment cuire les viandes. De façon générale, il est important de respecter les règles d'hygiène, de préparation et de conservation des aliments, autant pour les industriels que pour les particuliers. Il faut parfois simplement être attentif à la date limite de consommation inscrite sur les emballages des aliments. De même, il faut éviter de recongeler des aliments décongelés avant de les manger.

Share on Google Plus
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire