Internet : un futur qui s'annonce sombre

Après avoir interrogé 1400 spécialistes du Web, le think tank américain Pew Research Center dresse un constat pessimiste de la "vie digitale" en 2025.

internet connexion

De mal en pis. Plus de pressions commerciales, de contrôles des gouvernements, une perte de confiance des internautes... Le think tank Pew Research Center n'annonce rien de bon dans son rapport "Les menaces du Net" sur la "vie digitale" en 2025, assurant que la liberté en ligne va baisser. Pour montrer à quoi devrait ressembler le Web dans environ dix ans, le laboratoire d'idées américain a interrogé plus de 1 400 "experts dont les recherches portent sur les bâtisseurs d'Internet", mais aussi des analystes "dont les prédictions passées" concernant le Web se sont révélées exactes.

Si des chercheurs font dans un premier temps preuve d'optimisme sur le futur d'Internet - notamment en ce qui concerne l'accès toujours plus important dans le monde au Web -, beaucoup font également part de leurs inquiétudes. Les mesures répressives des gouvernements sur le Web inquiètent notamment les experts selon qui "les actions des États-nations pour maintenir la sécurité et le contrôle politique entraîneront plus d'obstruction, de segmentation et de balkanisation d'Internet". Le think tank ajoute que les révélations sur une "probable hausse de surveillance" des gouvernements et des entreprises devrait faire "porter un coup fatal à la confiance" des utilisateurs d'Internet.

Trois jours seulement après la publication de l'étude le 3 juillet, le Washington Post a d'ailleurs affirmé que la NSA surveille beaucoup plus d'utilisateurs ordinaires d'Internet que d'étrangers désignés légalement pour cibles. Selon le journal américain, neuf détenteurs de comptes numériques sur dix ne sont en effet "pas des cibles désignées au préalable mais prises dans le filet que l'agence a mis en place pour le compte de quelqu'un d'autre".

Les pressions commerciales dans le collimateur

Autre menace mise en avant par les experts : les pressions liées à la "commercialisation du Web". Le rapport du Pew Research Center indique en effet qu'affectant aussi bien "l'architecture d'Internet que le flux d'information", elles devraient à l'avenir "mettre en danger la structure ouverte de la vie en ligne", et diminuer la créativité individuelle. Le think tank évoque par exemple comme pressions commerciales la monétisation grandissante sur le Web, mais aussi les questions de copyright. Enfin, "les efforts pour régler le problème d'un trop-plein d'informations pourraient en fait contrarier le partage de contenus", et les internautes de ne plus avoir la même liberté dans leur choix de lecture, de vidéos...

Cité par le New York Times, l'un des coauteurs du rapport assure d'ailleurs qu'"il y a désormais plus de craintes" comparé au passé en ce qui concerne l'avenir d'Internet. Le quotidien américain précise ainsi que le terme "menace" apparaît 57 fois dans le rapport quand ceux d'"espoir" et ses variantes ne se lisent que 12 fois.

Les résultats pourraient toutefois avoir été légèrement orientés par certains événements. L'étude a en effet été menée en ligne entre novembre 2013 et janvier 2014 alors que les révélations d'Edward Snowden sur l'espionnage par l'agence de surveillance américaine s'affichaient en une des médias.
Share on Google Plus
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire